A Travellerspoint blog

De retour au Québec

Avant de quitter Auckland, nous avons fait du 'bungee' à la Sky Tower, haute de plus de 220m.
Nous nous y sommes élancés en tandem. Quel sensation. wow. Voici la photo immortalisant notre péripétie. Seulement qu'à en parler nous avons encore des frissons....

bungee.jpg

Bien, non il s'agit d'un trucage. On a pas assez de 'guts' pour faire une telle chose.... On vous a eu hein???

Après près de 40 heures (attente et vols), nous voilà de retour chez nous, avec de la neige et un soleil radieux.
voici quelques photos en vrac

Zorb
IMG_8180.jpgIMG_8192.jpgIMG_8208.jpg

nous avec nos planches de surfs pour enfants
16xsurf.jpg

pirogue Maori
242.jpg

Pahi
152.jpg

Daniel disparu sous un 'boulder'
100_8228.jpg

Ne trouvez-vous pas qu'il ressemble étrangement à un Kiwi?
100_8055.jpg

Mitre Peak
100_7883.jpg

Souper du nouvel an
100_7869.jpg

Ninon qui traverse une cloture
100_7463.jpg

Sculpture
100_7421.jpg

Boule de fougère suspendue à Wellington
100_7348.jpg

Moutons
100_7236.jpg

Tongariro Crossing
100_7180.jpg
100_7129.jpg

Source sulfureuse
100_7038.jpg

Waitomo caves
100_6776.jpg

Tranche de Kauri
100_6690.jpg

Immense tronc de Kauari
069.jpg

Daniel à la barre du Katamaran
067.jpg

Le beau p'tit couple...
032.jpg

Voilà nous mettons un terme à notre blogue, nous ferons toutefois les démarches afin que les vidéos fonctionnent, vous pourrez donc revenir sous peu pour vérifier, car les commentaires et les chants des Maoris vallent la peine.

Merci à vous tous qui avez été nombreux (de 500 à 2000 personnes) à nous suivre.

Lyne, Daniel et Ninon.

Posted by fijinewze 10:06

C'est finiiiiiiii

26 janvier

Ce matin on décide de faire du vélo dans la ville de Napier. Citation du guide Voir : ‘‘ Cette ville perchée au bord de l’océan Pacifique doit son élégance à une catastrophe: sa destruction, en 1931, par un tremblement de terre meurtrier suivi d’un incendie. Le séisme souleva une zone marécageuse et le fond de la baie, dégageant de nouveaux terrains à bâtir. La reconstruction suivit de strictes règles antisismiques, et les architectes adoptèrent le style Art déco en vogue à l’époque. Les bâtiments aux teintes pastel, aux lignes sobres et aux décors élaborés forment un ensemble qui a acquis une renommée internationale’’.

La ville de Hasting a aussi été détruite lors de ce séisme. On sillonne la ville en commençant par la promenade qui longe la mer (long trottoir, très large qui invite à la promenade tant à pied, à vélo, qu’à patins à roues alignées). On termine notre ballade à vélo par la montée de Bluff Hill, promontoire qui donne une belle vue sur le port, la ville et le Cape Kidnappers (fous autraux). Sans le savoir on monte par une rue pentue mais beaucoup moins que la route habituelle. Ce qui nous permet d’arriver en haut avec assez de force pour savourer un cornet de crème glacée.... En redescendant, on constate la pente plutôt raide que l’on a évité. On termine la journée par la marche au centre ville avec ses beaux bâtiments Art déco.
1napier.jpg

Il y a un magasin et ‘musée’ de l’opossum, petite bête qui est un vrai désastre pour les forêts de la NZ, comme déjà mentionné plus tôt dans le blogue, ils sont 70 millions et mangent non pas 12,000 tonnes mais bien 21,000 tonnes de végétation chaque nuit. Alors en achetant des produits fait à partir de l’opossum, on participe à l’éradication de ces bêtes. Ils ont trouvé un nouveau marché en mêlant la fourrure de l’opossum à la laine Mérino.
Voici un petit clin d’oeil pour ces bêtes non désirées en NZ.
2oppossum.jpg

27 janvier

Journée grise et venteuse, on poursuite la route et la chaussée est parsemée d’écorces d’eucalyptus. L’écorce se détache facilement du tronc, c’est comme si il ‘plumait’.
On s’arrête à des sources thermales. On prend le temps de relaxer dans les bassins aux températures différentes, allant de froid à chaud et très chaud. On jase avec les autres clients.

28 janvier

A Tolaga bay, on marche sur le plus long quai de l‘hémisphère Sud. Il mesure 660m. Il a été construit entre 1924 et 1929 et est utilisé jusqu’en 1940. Pendant la seconde guerre il est moins utilisé et le sera encore moins avec l’ouverture des routes. En 1960 il sera fermé pour cause de signes de détérioration. En 1998 il sera rénové grâce à des dons publics. Encore une fois il vente à ‘écorner les bœufs’. C’est à croire qu’il vente sur tous les longs quais de NZ...
3tolaga_bay.jpg

Ensuite, tout près du quai, on se dirige vers la Cook Cove track. Une courte randonnée qui passe à travers champs, collines, avec point de vue sur la baie ou le Capitaine James Cook à mis pied à terre en 1769. On visite le Hole in the wall, rocher percé, ainsi que la baie et l’épitaphe en mémoire de Cook. On s’amuse à compter le nombre de marches, 441, qui sillonnent le sentier très bien entretenu (comme tous les sentiers de NZ d’ailleurs: nul besoin de bottes de randonnée; espadrilles ou bonnes sandales de marche font amplement l’affaire). Encore une fois les crickets sont de la partie et font un bruit de fond incessant.
4hole_in_the_wall.jpg
5esturaire_Cook.jpg
6epitaphecook.jpg

Dans cette région de East Cape et Hawke’s bay, il y a beaucoup de cultures de maïs. La sécheresse ne semble pas les affecter.
A Tikitiki, on visite l’église St-Mary’s, qui est l’une des plus belles églises Maorie. De l’extérieur, elle ressemble à nos petites églises Anglicane ou Presbytérienne, si ce n’était de sont porche sculpté. L’intérieur fait vraiment Maorie, avec le bois, les tissages qui recouvrent les murs, les bancs sculptés avec incrustations de coquilles de Paua (coquille nacrée).
7stmarys.jpg
8stmarys2.jpg

Ce soir on couche dans un mini camping, avec peu de services. Le seul client nous avise que le proprio viendra nous collecter vers les 21h00. A 21h30, le proprio arrive avec son ‘pick-up’. Type très sympathique, avec sang maorie et espagnol. On bavarde longuement.

29 janvier

Nous voilà en route pour aller au phare de East Cape, la partie la plus à l’Est de la NZ. Là ou le soleil se pointe le bout du nez le plus tôt en NZ. Pour accéder au sommet, plus de 759 marches nous attendent. Nul besoin de les compter, car sur les marches il est gravé le nombre de marches qui reste à gravir. C’est à croire que c’est la semaine des escaliers. Mais ne craignez rien, on les monte debout et non à genoux comme à l’oratoire St-Joseph...
9phare_east_cape.jpg
10escaliers.jpg

Ensuite on s’arrête à Te Araroa pour voir le plus vieux Pohutukawa, plus de 350 ans, (arbre qui fait de magnifiques fleurs pour Noël, (l’arbre préféré de Ninon)) évidemment il n’est plus en fleurs mais quand même impressionnant avec ses 22 troncs.
11pohutukawa.jpg
12pohutukawa.jpg

Petite baignade et bronzette le temps de pique-niquer à Hick‘s bay. On prend ensuite le dessert à un endroit où ils cultivent des noix de macadam. On mange une très bonne crème glacée maison, évidemment à la noix de macadam.
13macadam.jpg

Le soir on se trouve un coin pour faire du ‘freedom camping‘, dans un point de vue qui surplombe la ville de Ohipe. Un couple de maorie arrive pour regarder le coucher du soleil. On jase avec eux et on les suit un peu plus loin à un autre point de vue qui donne sur la ville de Whakatane toute illuminée. Le tout enjolivé d’un quartier de lune.

30 janvier

Ce matin on part faire une marche au Kohi point, là où les maoris nous emmenés hier soir. La vue y est belle de jour aussi. Il fait très chaud et peu de vent. Le soleil est toujours au rendez-vous, matins après matins. On écourte donc la marche car on n’a pas apporté d’eau et le sentier semble beaucoup plus long que ce que l’on avait imaginé.

A Te Puke on visite sommairement un site de production de Kiwi, le fruit. Faut-il rappeler qu’il y a trois sortes de kiwi en NZ? Le fruit, l’oiseau et le néo-zélandais lui même.
14kiwi.jpg

À Papamoa, on s’arrête sur une plage dans l’espoir de faire du ‘char à voile’, char à 3 roues muni d’une voile. Malheureusement notre recherche est infructueuse. Par la suite on décide de s’acheter de petites planches de surf, car l’eau est assez confortable pour s’y baigner de longues minutes et les vagues sont aussi intéressantes. Comme on se dirige vers le nord et Coromandel, avec ses plages, l’investissement devrait valoir le coût. Daniel a une planche ‘Hot Wheel’ et Lyne une à l’effigie de ‘Bob l’éponge’. De quoi on va avoir l’air? Mais on s’en fout, l’important c’est d’avoir du plaisir. Ce à quoi on s’efforce sans trop de difficultés depuis 10 semaines....

16xsurf.jpg

31 janvier

On fait de la marche dans les gorges de Karangahake, ancien site d’exploitation de mine d’or et d’argent. On prend le temps de lire les affiches expliquant les vestiges et le fonctionnement de l‘usine. On passe dans plusieurs tunnels ou la lampe de poche est requise. On passe même dans un tunnel de voie ferrée qui a 1100m de longueur. N’ayez crainte le train n’y passe plus depuis longtemps.
15tunneltrain.jpg
Ne vous méprenez pas, ce n’est pas Indiana Jones....
16indianajones.jpg

Filons ensuite pour la plage d’Opoutere, réputée pour son sable blond. Effectivement, très belle plage, longue de 5 km, qui se caractérise par le fait qu’au lieu d’être bordée de maisons, elle est bordée d’une réserve comprenant un sanctuaire d’oiseau et une forêt de conifères, ce qui confère une autre dimension à la plage.
17opoutere.jpg

On a l’impression d’être sur une île déserte dû au fait qu’on ne voit pas d’habitations. Sur cette plage, il est possible de parfaire son bronzage intégral...
Les vagues y sont assez grosses pour s’amuser avec nos petites planches de surf. On prend quelques bouillons, on se ramasse ‘cul pardessus tête’, bref on rigole comme des enfants.

Imaginez, ce soir, il est 21h30, on est le 31 janvier et on se fait sécher les cheveux au grand vent, avec en prime un croissant de lune. Hum... Il faut en profiter car le décompte est débuté...

1 février

On décide de demeurer au même camping pour deux autres nuits, histoire de relaxer et de profiter de la plage. Ce qui nous faisons toute la journée.
En soirée, nous allons marcher la plage jusqu’à l’extrémité nord, on part un peu tard, donc on marche à un train d’enfer afin de revenir au camping, avant la brunante car on a oublié la lampe de poche.... On revient à la noirceur.

2 février

Difficile à croire mais il ne fait pas soleil aujourd’hui. C’est bien tant mieux, car on a abusé du soleil hier et on a atteint notre limite de saturation. Cette fois-ci, on part marcher vers le sud de la plage, on passe près du sanctuaire d’oiseaux. A l’embouchure de l’estuaire on s’amuse à regarder la marée monter et on attend qu’elle redescende. Ce qui prouve que nous sommes bien relaxe aujourd’hui. On enchaine avec de la lecture et l’écriture du blogue.

3 février

On se dirige vers la fameuse péninsule de Coromandel, que nous n’avons pas eu le temps de faire en décembre, heureusement car la température est probablement plus clémente. Le paysage ressemble à Cap Corse avec ses falaises et ses chemins en bord de mer.
18coromandel.jpg

En arrivant au camping on part en kayak. Quand la marée est basse dans le ’firth of Thames, la berge se prolonge passablement. Le fond n’est pas vraiment agréable et il est préférable de faire les activités nautiques quand la marée est haute. Après un autre bon souper on a le privilège d’assister à un autre magnifique coucher de soleil. En soirée on jase avec nos voisins qui viennent d’Irlande et qui trouvent notre choix musical plutôt intéressant : U2....

4 Janvier

Ce matin on visite les ’Waterworks’ près de Coromandel. Un type qui ’patente’ toute sorte de chose actionnées par l’eau: bicyclette, horloge, pompes, roue à aube, etc... Daniel est évidemment fasciné et prend le temps de comprendre chaque installation. Il y des jeux variés et on prend le temps de s’amuser, on retombe en enfance....
19waterworks.jpg
20ww.jpg
21ww.jpg

On pensait faire une randonnée mais il fait trop chaud, alors on fait le ‘centre ville de Coromandel‘ (lire petit, très petit village) On continu la route vers Matarangi. La plage est belle et on en profite pour faire du ‘body surf’, les vagues sont plus grosses que l’autre jours et on surf sur plus de 50’ wow, c’est l’fun au ’boute’. De plus l’eau est très chaude aujourd’hui, mais vraiment chaude et nous sommes dans le pacifique. Ce soir on va faire un tour pour entrevoir le ‘Cathedral Cove’ que l’on fera demain à pied. On constate qu’il est difficile de faire du ‘freedom camping’ dans la péninsule de Coromandel, alors on va dans les campings et au fond ça fait notre affaire.

5 Janvier

Cathedral Cove ressemble à Bonifacio au sud de la Corse (pensées pour Diane et Réjean, Ninon et Hélène et Pierre). De belles falaises de calcaire blanc. Là aussi c’est marée dépendant.
22.jpg
23.jpg

Ensuite on va au Hot Water beach, là ou on peut creuser son ‘spa’ dans le sable, mais nous arrivons trop tard, ayant privilégié le Cathedral Cove, on y va tout de même pour un peu de ‘body surf’. Les vagues sont plus grosses et on file à toute allure jusque sur la plage, c’est dur pour les genoux et pieds qui traînent derrière la planche... On termine la journée dans la grisaille.

Demain nous commencerons à préparer les bagages et peut-être une petite visite à Auckland si on en a le temps.

Dès notre retour on ajoutera d’autres commentaires et photos.

Merci à tous nos fidèles lecteurs
Lyne et Daniel

Posted by fijinewze 19:53

A nouveau sur l`ile du nord

17 janvier

À 5h00 du matin, on reconduit Ninon à ‘l’office’ pour prendre son taxi. Journée nuageuse, car Ninon est partie avec le beau temps pour réchauffer le Québec qui gèle avec ses moins 25 degrés C.
A New Brighton en banlieue de Christchurch, on marche, ou plutôt on tente de marcher sur un quai de 300m de longueur, car il vente à ‘écorner les bœufs’. De jeunes asiatiques pêchent au gros vent.
1pier.jpg

18 janvier
Souvent au bout d’une rangée de vignes il y a des rosiers. Ninon nous mentionnait que les rosiers sont comme indicateurs de certaines maladies, qui permettrait ainsi d’intervenir rapidement pour éviter la perte des vignes.
2vigne_rose.jpg
On fait de la route pour remonter vers Picton pour compléter la boucle. Pendant qu’on soupe, bien assis dans notre ‘Bobb’, 3 Néo-Zélandais nous jase au travers de la moustiquaire. Ils sont bien sympathiques et ont un bateau amarré à la marina. Plus tard on va prendre notre petite marche et ils nous invitent à bord du bateau. On poursuit la conversation entreprise plus tôt.

19 janvier

Ce matin, on se grouille, car on doit prendre un bateau taxi pour nous amener sur la Queen Charlotte Track, randonnée possible de 71 km. Nous on marche 15 km de Ship Cove à Furneaux Lodge et le bateau reviendra nous chercher plus tard dans la journée. On rencontre 4 Français, très sympathiques, avec qui on marchera plusieurs km. La randonnée n’offre pas beaucoup de beaux points de vue. Le ‘chant’ des crickets nous accompagne une bonne partie du trajet. A la longue, ça devient agaçant car c’est très bruyant. (Une autre section de la Queen Charlotte track, avec vue plus intéressante nous tentait, mais elle était fermée en raison de la chasse au ‘cochon sauvage’. Le tout dans le but de sécuriser la piste.) Le bateau taxi, fait aussi le service postal. Au retour, nous sommes arrêtés à un camps pour jeunes. Le rituel est le même à chaque jour: le chien est sur le quai et attend son biscuit à chien pendant qu’on livre le courrier à une jeune fille. Le Queen Charlotte Sound est fait de multiples péninsules aux pourtours variés. A eux seuls ils font 20% de tout le littoral de la NZ. Alors imaginez les ramifications! Au retour les Français nous offre un verre et on échange sur les choses à voir et faire dans l’île du Sud.
3sound.jpg

20 janvier

Journée de route pour se rendre dans la Golden Bay au nord-ouest de Nelson. À Havelock, la capitale de la moule verte comme le montre les moules sur le toit de ce restaurant...
4mussels.jpgEst aussi le lieu de naissance d’Ernest Ruttheford, prix Nobel de chimie.

21 janvier

Semaine des corbeaux!!!! Il fait ‘encore beau’. Ce matin on fait un 4 heures de kayak dans les eaux turquoise de la baie de Tata, dans la Golden Bay.
5kayak.jpg
On se baigne, on voit une otarie, un pingouin bleu dans une petite grotte, des centaines de cormorans. Il y a un élevage de moules et on regarde la cueillette qui se fait par bateau. Les énormes bouées sont sorties de l’eau à l’aide d’un treuil, les attaches, qui retiennent la longue corde de moules, sont coupées et mécaniquement ils remontent la corde pleine de moules dans un grand bac.
6moulebateau.jpg
En après midi on se dirige vers le nord de l’île du Nord, soit le Cape Farewell, une ‘langue’ de sable de 25 km de long. On n’ accède qu’aux 3 premiers Km à pied. Si on veut aller jusqu’au bout, il faut prendre un tour guidé d’ou on verra un centaine d’oiseaux différents. Nous on se contente de marcher sur la plage et ensuite de prendre un chemin qui nous mène à un rocher avec fossiles. On passe par de jolies dunes de sable.
7dune.jpg
On a jamais trouvé les fossiles mais au moins on a trouvé l’autre chemin qui nous ramène au point de départ en passant par les boisés et champs. Le tout bien balisé. Mais problème... On a un comité d’accueil de l’autre côté de la clôture, une dizaine de bœufs, à l’allure pas vraiment sympathique. Pour nous rassurer davantage, deux jeunes bœufs s’amusent à se ‘battre’ en se frappant la tête. Ça cogne dur, pas rassurant, on essais de les éloigner de la clôture qu’on doit traverser. Rien à faire. On va se cacher un moment, espérant qu’ils s’éloignent, niet, ils restent là, plantés. On trouve un plan numéro 2, car on a pas vraiment envi de faire demi tour (1hre30), alors on traverse dans un autre ‘pacage’ ou il n’y a que des oiseaux (moins menaçant, hein?) .Rendu au bout on doit passer par dessus une clôture électrique. On ne doit pas être les premiers à faire se petit détour, car il y a 2 buches de part et d’autre de la clôture pour éviter que l’on ne s’électrifie. On termine notre marche avec les moutons.

22 janvier
Retour vers Picton, avec arrêt à Nelson. On cherche à acheter des petits fruits, mais on ne trouve pas d’étals sur la route. Par contre à Nelson on a mangé de très bonne cerises de ‘ France’.

23 janvier
On prend le Ferry de Picton vers Wellington. Cette fois-ci, il fait beau, la mer est relativement calme. On fait le 3hres de trajet sur le pont, sous un soleil radieux. Au passage on profite du beau paysage du Queen Charlotte Sound. Arrivés à Wellington, on retourne à la poissonnerie de la rue Cuba, pour manger le meilleur Fish’n Chip de la NZ!!! Et on en profite pour acheter du bon poisson frais. On retourne au musée de Te Papa, car on avait pas eu le temps de voir le système anti-séismique utilisé lors de la construction du musée. Ils ont utilisé un système de gros coussins de caoutchouc avec des cylindres de plomb à la verticale et des plaques d’acier à l’horizontal. Le tout avec un 500mm d’espace entre le bâtiment et le solage. Ce qui permet au bâtiment d’être moins secoué en cas de séisme. La technique NZ est utilisée en Californie et au Japon.
On quitte Wellington pour se diriger vers le nord mais du côté Est de l’île. On doit franchir le Rimutaka Range avec encore de multiples virages en S, très serrés et accompagnés de vents importants. C’est une des rare fois ou on voit des garde-fou sur le bord de la route. C’est pour dire que ça doit être pire que les autre fois. Lyne commence à avoir mal au poignet à force de tenir la portière!!!
8cheminssss.jpg
Finalement on revient sur le plat, ouf, ça fait du bien. En poursuivant la route on aperçoit de gracieuses éoliennes au loin. Youpi, on se dirige vers la ‘Wind Farm’ (détour d’à peine 15km) Lyne insiste pour que Daniel amène ‘Bobb’ dans un chemin de terre qui monte passablement, pour aller rejoindre les éoliennes. D’un commun accord on fait faire demi tour à Bobb après quelques temps (pendant que c’est encore possible, car Daniel n’a pas envie de revenir de reculons...) et on le laisse là, à mi-chemin. On poursuit la route à pied. On prend un petit chemin gazonné, on se croit dans la ‘franche comté’ dans le Seigneur des Anneaux, ne manquent que les Hobbits.... On s’approche des éoliennes qui se dressent par centaines.
10_oliennes.jpg
De l’autre côté de la montagne le paysage est magnifiquement agrémenté d’une rivière à méandres multiples.
10_5m_andres.jpg
On savoure ce paysage au soleil de fin de journée qui donne une luminosité tellement riche. Hier, par hasard on a vu un bateau qui déchargeait des éoliennes dans l’île du sud, quelle coïncidence.
9bateau_olienne.jpg

24 janvier
On arrive trop tard dans la Hawke Bay , pour marcher sur la plage, jusqu’au Cape Kidnappers, pour voir la colonie de Fous austraux (ressemblent étrangement aux Fous de Bassans). On prend l`après midi à faire de la plage et lecture. Une rare journée de répit dans notre grand périple. On ne cesse de découvrir de nouvelles choses tous les jours.
11cape_kidnappers.jpg

25 janvier
La colonie de fous astraux, d’environ 15,000 membres est composée d’adultes et de jeunes. On peut y accéder par la plage en tenant compte des marées, la marche est de plus de 8 km aller seulement, plus un km pour aller sur le cap. Il y a des visites guidées en autobus ou encore en remorque tirée par un tracteur. On choisi d’être actif et y aller à pied. C’est une marche d’environ 5 hres aller retour sur la plage. Les falaises sont très intéressantes à regarder, Daniel semble plus intéressé par les phénomènes géologique que Lyne, pourtant c’est Lyne la géologue (lire l’ancienne géologue...) à quelques endroits on doit enlever nos chaussures pour continuer. En route on rencontre une première petite colonie de fous, ce qui permet aux gens qui n’ont pas le gout de se mouiller, de les observer un peu. Pour atteindre la grosse colonie sur le haut de la falaise il faut monter pendant 20 minutes à une chaleur intense et à l’abris du vent. Il fait chaud.... Mais pourquoi se plaindre alors que nos amis du Québec grelottent!!!! Les jeunes fous ne sont pas très beaux, ils sont recouvert de duvet, ils ont l’air ‘ébouriffés’. Les fous dégagent une odeur nauséabonde, pire que les poules selon Daniel. Les adultes sont beaux et gros avec de très grandes ailes. Lyne est bien contente de voir des fous à nouveau sans avoir le mal de mer (quel horreur que le bateau pour se rendre à l’île Bonaventure il y a de cela presque 40 ans....)
12fous.jpg13fousss.jpg14cape_kid.jpg

Beaucoup de gens de la place, y vont en moto ou en quatre roues. Le soleil étant au rendez-vous, c’est un 18.5 km exténuant. Le petit rafraichissement est de mise dès l’arrivée au ‘Bobb’.

Lever de soleil
16leversoleil.jpg

Kiki en `plywood`
15kiwi.jpg

Bonne Fête à Paul pour le 1 er Février
17paul.jpg

Posted by fijinewze 13:03

enfin des vidéos!!!

Voici enfin quelques vidéos, bon visionnement.

  • Les chauves souris de Fiji
  • Les guerriers Maori en canot, au Mitai
  • La danse des guerriers
  • Zorbing
  • Daniel qui descend le mont Taranaki en ski ‘bottines’
  • Daniel dans les `hot springs`
  • Vue aérienne de Mt Cook et des ses glaciers
  • vue prise du Mt Roy à Wanaka

Posted by fijinewze 15:44

16 janvier

6 janvier

Péninsule de l’Otago, Daniel ose amener Bobb et ses deux femmes dans des chemins tortueux et surtout étroits. La rencontre y est impossible sinon c’est la baignade forcée. Ensuite balades sur les plages, agrémentées de pingouins et d’otaries. Oamaru, ville avec des batiments de pierre blanche.
oAMARU.jpg

7 janvier

On visite les fameux Moeraki Boulder. De grosses boulles de roche qui sortent de la falaise de sédiments suite à l’érosion occasionnée par la mer. Elles seraient formées un peu comme des perles, avec un centre. Les ‘boulders’ s’enlignent sur la plage et là encore une fois la synchronisme est parfait, on arrive à marée basse.
BOULDER.jpg
On y aperçoit des dauphins blancs à nageoires noires. Le soir on visite un site ou les pingouins bleus viennent ‘nicher’ tous les soirs. Quel beau spectacle, au delà de 200 petits pingouins bleus (les plus petits au monde) ils mesurent 30 cm, pèsent 1 kg et vivent environ 7 ans. Ils arrivent par groupes, se reposent sur la roche et ensuite traversent le chemin pour aller sur l’herbe. Quand on quitte le site il faut regarder sous la voiture afin de s’assurer qu’il n’y aurait pas un petit pingouin. On en voit qui traversent le chemin et il y a même des panneaux qui indiquent ‘ pinguin crossing’. Mignon comme tout.
blueping.jpgdanping.jpg
xssing.jpg

8 janvier

On voit des peintures Maori, sur roche, qui datent du 19 ième siècle.
paint.jpg
En route pour le lac Pukaki, il y a plusieurs barrages hydroélectriques qui suscitent l’intérêt de Daniel. Le plateau central entre les lac Pukaki et Tekapo est impressionnant de par sa vaste étendue entre les chaînes de montagnes. Le paysage diffère à chaque fois que l’on entre dans les Alpes.

On apprend que les opossums, qui sont au nombre de 70,000,000, mangent 12,000 tonnes de végétation par nuit. Avant l’arrivée des humains, il n’y avait que des chauves souris comme mammifères terrestres.

9 janvier

Parlant de mammifères, ce matin en quittant notre site de camping sauvage, on voit un minimum de 40 lièvres ‘écrapoutis’ sur la route et cela pour sur une distance de 6-7 km seulement...
On visite l’église de Bon Berger à Tekapo.
bon_berger.jpg

Pendant que les filles font l’épicerie, Daniel fait l’hygiène de Bobb, fenêtre, plancher... Les filles reviennent de l’épicerie gelées et Daniel lui il sue à grosses gouttes. Les filles lui recommandent d’aller se rafraichir en allant faire un petit tour à l’épicerie. On complète notre journée par une randonnée dans les gorges de Rakaia. Les rivières en NZ sont très larges, sur fond rocailleux, avec la plus part du temps avec un petit cours d’eau seulement. Au printemps à la fonte de neige, elles sont probablement beaucoup plus grosses.

10 janvier

Arrivons à Christchurch, la plus grosse ville de l’île du Sud avec 350,000 habitants. On visite l’église Christ Church, on monte dans le clocher pour avoir une vue panoramique de la ville après quelques 134 marches. Le centre ville est entrecoupée une jolie rivière, la rivière Avon.
avon.jpg
christcchurch.jpg
Au centre d’art (ancienne université) il y des boutiques d’artisans dans les anciens pavillons et aussi des kiosques de ‘bouffe’ de plusieurs nationalités et des vendeurs de souvenirs. Ce soir on se paie un souper qui fait différent. Viande sur le ‘stone grill’. La pièce de viande crue nous arrive sur une plaque de pierre chauffée à 400 degrés, recouverte de sel pour que la viande ne colle pas. La viande continue de cuire et c’est à nous de gérer la cuisson.

11 janvier

Beau soleil, on se pointe sur la péninsule Banks à Christchurch. On fait une randonnée à Akaroa qui nous donne une magnifique vue sur la baie et la péninsule.
akaroa.jpg
On retourne vers la grande ville en passant par un chemin qui longe les crêtes. Le chemin est très étroit et tortueux encore une fois. Daniel et Bobb font bien cela.
On voit des centaines de cygnes noirs sur le lac Forsyth.

12 janvier

Après un dodo à Diamond Harbour, on passe dans un gros tunnel qui relie le port de Lyttleton à Christchurch. En route pour la Arthur’s pass, on arrête à Castle Hill, des collines de calcaire érodé de toute les formes. Castle_Hill.jpg
On poursuit avec la Cave Stream suite à une jasette avec des Ontariens qui nous en parle. Rendus sur le site, on voit deux jeunes qui sortent de la grotte tout mouillés en indiquant qu’il est préférable d’entrer dans la grotte par l’autre bout et que ça prend environ 30 minutes d’un bout à l’autre de la grotte.

cave1.jpg
Lyne et Daniel décident d’aller à l’eau. L’eau n’est pas vraiment froide, et on s’équipent de lampes frontales. Un couple d’allemands qui n’ont qu’une chandelle nous demandent si ils peuvent nous suivre. On entreprend l’expédition. On se mouille jusqu’à mi-poitrine et ensuite l’eau nous vient aux genoux. On avance à contre courant. Le fond de la grotte est de calcaire parfois parsemée de gros cailloux ronds. Les parois intérieures sont magnifiques, toutes travaillées par le temps et l’eau. Le temps avance et on ne voit pas la ‘lumière au bout du tunnel’. L’allemande commence à être inquiète. Nous aussi un petit peu, mais à quatre c’est plus rassurant qu’à deux. Le courant est parfois fort quand la grotte rétrécie. À certains endroits il est préférable d’être souple et d’avoir de grandes jambes... Lyne apprécie l’aide du jeune Allemand pour franchir quelques impasses.
cave2.jpg
Le 30 minutes est écoulé depuis longtemps et toujours pas de lumière. Il faut dire qu’au début on prenais le temps d’admirer les parois. Le doute s’empare un peu de nous sans dévoiler nos craintes. Finalement au bout de 60 minutes on voit la fameuse lumière au bout du tunel. Cris de joie!!! On grimpe quelques barreaux de métal, on se tient à une chaine et hop on est dehors. Ninon elle se morfond depuis 30 minutes, imaginant les pires scénarios etc...en raison de la demi heure de retard. Bref Lyne et Daniel sont aussi inquiets qu’elle. Mais l’expérience en valait vraiment la peine. On ne serait pas allez aussi loin si on avait pas eu les informations précises de l’Ontarien et des 2 jeunes. Probablement qu’à deux, on aurait rebroussé chemin. Après tant d’émotion on poursuit la route vers Arthur’s Pass (là ou on change de versant de l’est vers l’ouest à 920 m).

13 janvier

On a fait dodo juste à côté de la voie ferrée à Arthur‘s Pass. Pour monter la pente il y a 5 engins et seulement 3 pour descendre. Daniel est comblé de voir l’engin faire demi tour sur une plate forme poussée a bout de bras par deux hommes.
train.jpg
Ensuite on marche jusqu’à la Devils Punchbowl’s fall. Plutôt que de revenir sur la même route on décide de poursuivre et de revenir à l’Est via Lewis Pass (ça ne valait pas le détour, on a rien vu de spécial) si ce n’est qu’une côte à 16 %
16_.jpget de voir l’entrée et la sortie du tunnel pour le train (long de 8 km, qui a pris 10 ans à creuser (1908-1918) avec une précision de 3 cm). Quand même il fallait le faire. Étonnamment le paysage est beaucoup moins vert. En fait c’est jaune, très jaune et sec, ce qui contraste avec ce que l’on a vu jusqu’à maintenant. Est-ce la région, la saison?? On ne sait pas. Mais une chose qu’on sait, c’est qu’il fait beau et chaud depuis quelques jours.

14 janvier

On voit une colonie d’otarie à fourrure à Ohau. On croise une saline toute rose en raison des crevette dans l’eau. La prise de photos n’est pas concluanate.....
saline.jpg
Ensuite on fait une balade à vélo dans les vignobles de Renwick. On préfère être à vélo qu’en motorisé pour faire le circuit des vignobles. On déguste des vins, qui à l’unanimité ne sont pas très bons. On roule et allons à un autre vignoble, celui-là très petit, d’à peine 5500 vignes. Le vin y est meilleur. A notre grand étonnement la vigne produit des raisins après 18 mois seulement. Le vignoble avait à peine 5 ans et déjà plusieurs médailles. Ensuite allons à Picton d’où on était arrivés en Ferry le 20 décembre. Comme c’est beau et différend quand le soleil est au rendez-vous.

15 janvier
Cassons la croûte sur le bord de mer en regardant les ‘surfer’ sur d’immenses vagues.
Prochain arrêt: Kaikoura, ville qui est devenue populaire à la fin des années 1980, en raison de ses excursions pour nager avec les dauphins et pour voire les baleines. En route pour notre sentier de marche, Daniel se laisse tenter pour un tour de SEGWAY (véhicule motorisé à 2 roues dans un plan gauche droite, avec un ‘manche à balai’). Il s’amuse comme un petit fou, le sourire fendu jusqu’aux oreilles comme un gamin....
segway.jpg
Ensuite petite marche de l’autre côté de la péninsule avec intention de prendre une petite bìère. Malheur, rien du tout sauf des bateaux d’excursion et des maisons, pas la moindre goutte pour étencher notre soir. On fait le chemin inverse et on se récompense avec le précieux liquide.

16 janvier.

Dernière journée pour Ninon, elle prend l’avion le 17 à 07h00. On a passé un beau mois ensemble à vivre de belles aventures. Ninon ne pouvait s‘empêcher de prendre la photo suivante: Bouffe pour chien réfrigérée...... Un plein comptoir à l’épicerie....
chien.jpg
Sur ce à la prochaine. Lyne et Daniel poursuivent pour un autre 3 semaines.

Aurevoir

Posted by fijinewze 13:27

Nous voilà, enfin

au sud du sud

-17 °C

glacier.jpg
25 décembre
Temps un peu nuageux, on fait une balade à l’autre glacier qui s’appelle ‘Fox glacier’, il est beaucoup plus épais, plus bleu et plus proche de la route. Au Lac Matheson réputé pour la réflexion des Mt Cook et Tasman par temps calme et clair, on fait une très courte balade car la vue promise ne sera pas au rendez-vous. On se campe à Haast sur le bord de mer dans un endroit qui nous semble adéquat. Il y a une poutre d’acier qui bloque le chemin, alors on se dit qu’on dérange personne. Comme on s’attable pour déguster notre BBQ et mousseux de Noël, une camionnette tirant un bateau surgie de l’autre côté de la poutre. Un gentil monsieur à la barbe blanche qui revient de la pêche nous ‘placote ça’, bref il pousse la poutre d’acier d’une main, on recule notre gros Bobb pour le laisser passer et on hérite d’un beau poisson tout frais qui ‘gigote’ encore. Le coucher de soleil est tout à fait merveilleux une fois de plus.

26 décembre
On appelle nos familles respectives. On poursuit la route en visitant quelques petites chutes sur la route. Wanaka est une très belle ville sur la rive du lac Wanaka. On fait une marche sur le mont Iron qui surplombe la région et nous permet d’avoir une vue de 360 degrés. Le lac Wanaka a une longueur de 40 km et une profondeur d’environ 400m. On prend l’apéro sur le bord du lac et on invite Martin, un suisse qui voyage solo qu’on a rencontré la veille et l’avant veille aux glaciers. Bière, vin blanc et chips et beaucoup de plaisir.

27 décembre
Par un beau matin ensoleillé on décide de gravir le Mont Roy qui surplombe le lac Wanaka. Il culmine a 1550m avec sa base à 350m. Le paysage est magnifique tout le long de la montée. Et plus on monte plus la vue est prenante sur le lac. Par contre, ascension assez exigeante. 8 km de montée sans ‘faux plat’ (joke pour Diane et Rejean de Jonquière) et bien entendu 8 km de descente tout aussi exigeante. Bref la rando la plus difficile à date. On relaxe avec une petite bière et vin pour se refaire l’énergie. Ensuite bonne douche et souper au resto. Trop fatigués pour popoter. Pour la première fois on se couche à 10h30. On ne sait vraiment pas pourquoi!!!! Hein ? après 1200m de dénivelé notre ‘body’ nous fais sentir qu’on n’a plus 20 ans.
Mt_roy.jpg

28 décembre
On prend la route pour Queenstown avec détour à Arrowtown. Cette route est très tortueuse mais bordée de lupins mauve, rose et jaune sur des dizaines de km. Lors de la ruée vers l’or, à Arrowtown, 8000 chinois sont venus travailler dans des conditions difficiles espérant faire un peu d’argent pour envoyer à leurs familles. On visite l’emplacement avec des vestiges de toutes petites maisons.
Arrowtown.jpg

A Queenstown on marche dans les jardins de la ville qui donnent une vue superbe sur le lac Wakatipu, long de 84 km. Le tout encaissé entre de nombreuses et hautes montagnes. N’oublions pas que nous sommes dans les Alpes NZ. Il y a des sommets enneigés ici et là. Dans le parc il y a un parcours de ‘golf’ mais pour les ‘freesbe’.
freesbegolf.jpg
Il y a 18 paniers dans lesquels on doit faire entrer le frisbee. C’est un par 54.

29 décembre
Journée ensoleillée à Queenstown, qui débute par une montée en gondole pour avoir une vue d’ensemble de la ville et du lac. Daniel se paie un tour de luge sur roues faute de faire du parapente en tandem.
luge.jpg
La route pour se rendre à Glenorchy, petit village à l’extrémité nord du lac Wakatipu, nous donne de grands frissons tant le paysage est magnifique. Eaux turquoises/bleutées, chaines de montagnes de part et d’autre du lac et en prime vue sur le glacier du Mt Earnslaw tout au fond de la vallée.
Earnslaw.jpg
Jusqu’à présent c’est dans ce que l’on a vu de plus beau et impressionnant avec le Mont Cook en avion. Lyne et Daniel termine la journée par une balade en vélo dans les environs de Glenorchy.
coucher_so..enorchy.jpg

Évidemment on ne peut passer sous silence le paysage qui a des airs familiers à cause de la trilogie du Seigneurs des Anneaux. Dans notre atlas routier, les sites de tournages sont indiqués avec la correspondance de la scène dans le film, ex. Isengard, Mordor etc...

30 décembre
Hier on a du se rendre à Glenochy sur les vapeurs de diesel sans le savoir, car le départ de Bobb est plutôt chaotique ce matin, il tousse et hoquète. Daniel arrête le moteur à la demande de Lyne qui conclu au manque de diesel, (quand même, être fille de mécanicien ça sert à quelque chose....) On savait que le niveau de pétrole était bas, mais pas à ce point. Lyne et Ninon vont chercher un bidon de diesel au garage (qui n‘est pas très loin et repéré la veille). Après une petite marche de santé et quelques efforts, on abreuve Bobb qui repart avec un seul petit rot. Fiew, on l’a échappé belle..... On ne se dompte pas car c’est pourtant la deuxième fois #/%&* @!!
On termine la journée en direction de Te Anau et Milford Sound. On refait le plein avant d’entreprendre le 240 km aller-retour de demain...

31 décembre
Il pleut, on se réveille sur la rive du lac Te Anau et on en profite pour flâner.
TeAnau_pluie.jpg
Ce matin on mange des crêpes banane et chocolat. Qui dit que le camping est difficile? On prépare le blogue et les photos, on lit, ce que l’on a pas le temps de faire car les journées sont trop longues (trop longues parce que le soleil se couche de plus en plus tard, plus on descend vers le sud. Hier à 23h00 il y avait encore de la clarté malgré l’ennuagement.)

Bonne Année a tout le monde. Joie, paix, bonheur, Amour et tout ce que vous méritez pour 2009 : citation de Ninon...

Bonne Fête en retard à Carole Ramsay le 24 décembre et à Mario Legault le 31 décembre.

1 janvier 2009

Bonne Année encore!
On a la chance de notre côté...hier il est tombé 165mm de pluie à Milford Sound, aujourd’hui on y fait une croisière de 3hres avec BBQ au soleil. Nous sommes dans un Fjord, les parois rocheuses hautes de plus de 1000m avec de nombreuses chutes gorgées d’eau, nous émerveillent. Le bateau s’approche suffisamment des chutes pour y remplir des verres d’eau. Ninon et Daniel se douchent sous une autre chute. Au retour, le paysage que nous avions à peine vue à cause de la pluie et du brouillard de la veille et du matin, nous laisses pantois... Nous sommes dans une vallée glaciaire avec des montagnes très hautes des deux côtés. Le long du cours d’eau il y a des milliers de lupins en fleurs, odorants au maximum qui ne seront plus là en mars pour Nathalie et Denis. Étant donné la forte pluie de la veille les montagnes ressemblent à des sapins de noël garnis de milliers de glaçons de plombs dont on garnissait les sapins dans notre jeune temps (milliers de chutes). A Milford Sound, en 2007 il est tombé 7.4 mètres de pluie (7400mm) en 195 jours. On se considère très chanceux. Il y a un long tunnel de 1.4 km qui nous permet de traverser de l’autre côté de la montagne. Cette zone est très avalancheuse en hiver.
chute.jpg
mitre.jpg
lupins.jpg

2 janvier
Il pleut, donc un autre journée pour prendre notre temps et faire de la route. Moutons, vaches, prés, collines, nous ne sommes plus dans les Alpes donc le paysage est plus arrondi.

3 janvier
Nous commençons la journée par la pointe sud de l’île du Sud, Bluff, d’où nous apercevons l’île Stewart. Nous sommes à 46 degrés au sud....
pole_sud__2_.jpg
A Curio Bay, nous arrivons juste à temps pour apercevoir la forêt pétrifiée sur la plage.
petrifie.jpg
A marée haute les strates rocheuses sont submergées. De longs arbres enchevêtrés ici et là avec un fossile de petite fougère. Les algues gigantesques, qui ressemblent à des pieuvres aux milles et un bras, vont au gré des vagues. En prime on voit deux pingouins. On termine la journée par la visite des chutes Niagara (visite spéciale pour Francine Choinière). Mais là, alors là, ils ont le sens de l’humour ces Kiwis, une chute d’à peine 60 cm, oui oui, 60cm pas 60 m...
chute_niagara.jpg
On a bien rit, en plus il y a une affiche avec les vrais chutes Niagara.... On se trouve une magnifique plage pour passer la nuit.
plage_dodo.jpg

4 janvier
Ballade sur la longue plage de sable doré. Le vent souffle tellement que les vagues laissent un rideau de bruine derrière. Toute beauté. A Nugget point on voit 3 pingouins ‘yellow eyed’. Saviez-vous qu’un pingouin, ça marche vraiment comme un pingouin? Ensuite on donne des tuyaux de sites de camping à deux français qui n’ont pas la chance d’avoir un gros atlas comme nous (indique les camping etc). On termine la journée avec un ‘fish’n chip’.
nugget_pt1.jpg
nugget_pt.jpg
ping.jpg
5 janvier
Petite faiblesse ce matin, croissants et strudels aux pommes pour débuter la journée. (influence Ninonienne...) En route pour Tunnel Beach, Ah quelle belle plage! Monsieur a fait un tunnel de 72 marches, dans le roc pour rendre la plage accessible à son épouse. Falaises dorées, sculptées, grottes et sable fin.
tunnel_beach1.jpgtunnel_beach.jpg
Daniel a osée la baignade à 14 degrés C. Pas chaud pour la pompe à l’eau, mais y retourne quand même une deuxième fois. Pinic délectable, bref un autre moment incroyable et inoubliable.
Dunedin, ville de plus de 100,000 habitants et très belle au premier coup d’oeil. Allons rapidement à la péninsule d’Otago, car demain il pleuvra probablement. Tout au bout de la péninsule, on aperçoit des milliers de mouettes (ou goélands) peu importe la ‘sorte’ ils nous ont ‘chié’ dessus, les @$&%!#, y parait que ça porte chance....
Quel accueil, mais mais mais, on a vu les albatros royaux.
albatros.jpg

Disons une mouette géante avec 3 m d’envergure et un peu plus de classe... Impressionnant....Ainsi que des cormorans.
Et pour clôturer cette autre belle journée, un BBQ avec agneau|romarin|gelée à la menthe et papillote de légumes (question de rentabiliser l’achat du BBQ) le tout arrosé d’un shiraz NZ et pour dessert du chocolat fourré à la crème de tiramisu. ‘’on est bien à plaindre’’ citation de Ninon. On fait pitié, c’est effrayant............
truman.jpg
kea.jpg

Posted by fijinewze 15:08

pas de chance pour internet

on s amuse encore

Pas de chance ce matin, pas de petit trou pour la cle USB dans l`ordi et pas de wi fi, donc ca s`en vient pour d`autres belles photos et texte. Bonne annee
la gang qui a la tete en bas....

Posted by fijinewze 14:46

Joyeux Noel

Hohoho

-17 °C

Joyeux Noel, on ne reussit pas a mettre notre texte car nous n`utilisons pas notre ordinateur, mais au moins pour les photos cela va mieux. Donc texte a suivre sous peu. En bref nous avons passe le 24 decembre a faire un tour d`avion au dessus du Mt Cook (3754m) et avons fait une randonnee sur le glacier. Toute une veille de Noel, en plus on a dance sur YMCA et la Makarena....On s`amuse meme si on est `down under`

Meilleurs souhaits a tous, on vous revient bientot avec un long texte enumerant nos peripeties.
Lyne, Ninon et Daniel

16 décembre

Toujours dans la région de New Plymouth, (Mt Taranaki le volcan en cône): il y a un adage qui dit:’’if you can see the mountain it’s going to rain and if you can’t see the mountain it’s already raining’’. On a pas peine à y croire, il pleut, il vente et il pleut, il pleut. Pas de route en gravier pour les prochains jours et il y aura certainement d’autres chaussées défoncées. Avec la pluie d c’est un journée pour les ‘ages’. Lavages, pitonnage sur internet et sabotage... Daniel a saute son ‘clipper’ à barbe’ en oubliant de mettre le transfo, alors il vérifie le voltage et se branche sur l’allume cigare de la cuisine. Le clipper fonctionne une fraction de seconde à une vitesse folle à vous scalper le menton et puis plus rien. Le fusible est sauté, mais lequel? Après une recherche fastidieuse (une chance que notre électricien a apporté un multimètre...) il trouve le fusible fautif et le remplace. Après examen approfondit et avec un peu d‘imagination, ce n’était pas écrit 12 mais 1.2 volts, le point était pratiquement invisible. ‘’’when she went, when she pouf’’ (Inside joke pour les ‘cascadeurs’).

17 décembre

Ninon nous arrive tout sourire, après un beau séjour de 2 semaines en Australie. On se trouve un ‘spot’ pour camper ‘gratos’ dans une marina avec toilettes et douches, on y passe 2 nuits.
IMG_1599.jpg

Le musée de Te Papa à Wellington vaut le détour. Très belle ville et port. On a fait un tour de Cable Car pour monter dans le haut de la ville et sommes redescendus par le jardin botanique.

On a mangé un fish ‘n chip (mets national) d’une fraicheur extra, Flo t’aurais du voir la poissonnerie, on a pensé à toi...

20 décembre
On décide de dormir au port ou le Ferry s’amarre, on stationne ‘Bobb’ dans la ligne parce qu’on pense qu’on prend le premier départ le lendemain, mais non, il y a un départ de nuit et un autre plus tôt que le notre, bref on se fait réveiller à grands coup de poings dans la porte, pour qu’on stationne ailleurs, ce qu’on fait tout de suite. On prend le Ferry Wellington-Picton, une traversée de 3h00 pour franchir 92 km. Il ne fait pas beau, pluie, vent, vagues etc, on prend des ‘gravol’ au cas...
En route vers Nelson, il y a des inondations partout, champs inondés, rivières qui débordent, vaches qui ont les pattes dans l’eau.

On s’installe au camping près du parc Abel Tasman, en soirée on boit un verre de vin à vous tous, il est 21h00, il fait clair, on marche sur la plage coupe de vin à la main tout en chantant à tue-tête des chansons de Noël, on rigole bien!!!

Aujourd’hui le 21 on fait une randonnée sur le bord de la côte, de 16km, pour se rendre on doit prendre un bateau taxi, mais la mer n’est pas bonne... De la vague, ouf, un 40 minutes pénible, car ça brasse mais aussi ça cogne dure entre les vagues, pas vraiment l’idéal pour les problèmes de dos et de cou...
100_7409.jpg

Split Apple rock
IMG_1605.jpg

Sur la plage on s’amuse à écrire des Joyeux Noël ici et là. On n’y croit pas vraiment, mais pour se mettre dans l’ambiance on a commencé à écouter de la musique de Noël.
Ce matin le 22 on déjeune dans un sanctuaire d’oiseaux sur le bord de la mer, au gros soleil avec de la belle musique. Quoi de mieux comme endroit pour dormir tranquille?

22 décembre
Une longue route nous attend, mais on prend le temps de s’arrêter au plus long ‘swing brigde’ de NZ, un pont suspendu en fil d’acier, large d’à peine de 30 cm, ça swing effectivement.
IMG_1705.jpg

On est chanceux car on voit des otaries à fourrure avec leurs petits, des cormorans, le tout agrémenté d’un beau couché de soleil à Foulwind Cape. Le beau temps semble être au rendez-vous.
IMG_1753.jpgIMG_1726.jpg
Aujourd’hui on va ‘essayer’ de prendre le temps d’écrire quelques cartes postales qui seront bien en retard.

Par la suite une petite rando à la Truman Track, très belles roches sédimentaires toutes érodées ensuite arrêtons au ‘trou souffleur’ (blowhole) et aux ‘pancake rock’. Les roches ressembles à une pile de crêpes. Le panorama de bord de mer est magnifique sur plusieurs km, plages de sables gris et falaises dans chaque baies.

24 décembre, veille de Noël on se paye la traite, on est à Franz Josef glacier. On débute la journée par mettre de l’essence $$, le réservoir était à sec et n’avions pas pensé faire autant de route la veille. Les stations services de village ferme à 18h00 parfois.... Donc en ce matin du 24 on fait tour d’avion au-dessus des glaciers et du Mt Cook qui culmine à 3754 m. La température est idéale, ciel bleu, bref un 50 minutes époustouflant qui vaut bien les $$$. Ensuite on fait une excursion de 4 hres sur les glaciers $$, avec crampons (c’est génial on marche comme des chèvres de montagne avec ça dans les pieds...), là encore c’est l’émerveillement total. On passe dans des crevasses, même dans un tunnel de glace. Les guides sont très professionnels, ils refont les marches dans la glace à grand coup de pic, réassurent les cordages, change l’itinéraire au besoin au fur et à mesure de la journée, etc...
100_7587.jpg

On couronne notre journée par un bon souper au restaurant, c’est quand même la veille de Noël et puis tant qu’à dépenser, ben on dépense. Journée assez dispendieuse merci, mais oh comment belle? C’est notre cadeau de Noël à nous de nous. Dans le resto, il y a de la musique et on danse sur YMCA, tatantatantatan, YMCA... Et la ‘macaréna’. On a du fun... avec des British un peu plus vieux qui sont ’sur l’party’.

On pense à vous qui êtes dans les préparatifs de Noël, nous on continu notre route vers Queenstown.

Alors JOYEUX NOËL à toutes et tous, on vous embrasse fort.
Lyne & Daniel, Ninon
XXX
100_6475.jpg

Tant qu’à être en retard aussi bien vous souhaiter la Bonne Année en même temps...

0100_7464.jpg

100_7391.jpg

Posted by fijinewze 13:38

Nouvelles de la NZ

ouf, on manque de temps pour tout faire

-17 °C

8 décembre
ÎLE DU NORD

Auckland, ville de 1,3 millions d’habitants, a un magnifique centre ville avec son port. Suite à l’America’s Cup en 2003, plusieurs bâtiments ont été rafraichis. Plusieurs ont l’allure de bateaux. Évidemment on ne peut passer sous silence la SKY TOWER, haute de 328 m, dont le regard porte jusqu‘à 82 km. Illuminée de rouge et de vert pour les fêtes, nous y retournerons certainement au retour pour aller au sommet et avoir une vue d’ensemble d’Auckland.
100_6520m.jpg
Plus au nord, les chutes de Whangarei sont à voir, hautes de 26 m , le tout dans une végétation luxuriante.
008.jpg
Bay of Islands fait penser à Bar Harbour dans le Maine , avec Pahia, coquette petite ville en bordure de mer. Daniel a put satisfaire son désir de voguer, nous avons passé une journée merveilleuse sur un Catamaran de 22 m de longueur avec arrêt après le lunch (BBQ/salades/fruits frais) sur une île habitée par des moutons dont la fonction était d’entretenir la pelouse!!! Lyne était d’autant plus comblée, des MOUTONS... Nous sommes allés à l’île en nageant, d’autres y sont allés en kayak. Nous avons marché jusqu’au sommet question d’avoir une vue d’ensemble. Daniel a même pris la barre du voilier pendant 20 minutes avec 2 changements de bord.
047.jpg

Dans un marché public, dimanche on a fait provision de fruits et légumes frais ainsi que de petites gâteries, telles sucre à la crème aux noix de macadamia, thon fumé, tout ça sous un soleil radieux.

Beaucoup de petits villages côtiers sont jolis, Mangonui, Cable Bay, Ahipara, Oponini, Omapere, Pahi, certains avec d’immenses dunes de sables (lire gigantesques...) et d’autres avec des plages à perte de vue ( 90 miles beach).
143.jpg
Nous ne sommes pas allés au Cap Reinga à la recommandation les locaux, pourquoi faire plus de 200 km sur chemins ‘couci couça’ pour ne voir qu’un phare? Comme le temps nous manque on l’a éliminé et sans regret.

La visite de l’Ancient Kauri Kingdom nous renseigne sur cet arbre géant dont des troncs ont été découverts dans le sol (il y en a qu’à un seul endroit), datant de plus de 45,000 ans. Les troncs sont extirpés, coupés, transportés puis séchés. Par la suite on en fait des objets d’art, tables de salle à dîner pour 35,000$, sofas pour 55,000$, vous voyez le genre? Pour monter au deuxième étage du magasin/musée, on peut le faire via un escalier sculpté à même un tronc de Kauri de 11m de circonférence. Le Kauri, de la famille des conifères, sécrète une gomme que les anciens mâchaient. 105.jpg

La Forêt de Waipoua, est une vrai jungle avec ses arbres géants (KAURI), ses fougères hautes comme des palmiers, la forêt est dense et le chemin assez tortueux. Arrêt incontournable pour voir un vieux Kauri de 1200 ans qui fait 51 m de haut et 14 m de circonférence, dont le nom est Tane Mahuta . C’est un ‘monstre de beauté’ c’est un MUST.


Les distances sont beaucoup plus longues à faire en raison du relief, mais aussi des routes endommagées, affaissements de chaussées, ponts à une seule voie, sans parler des nombreux arrêts pour immortaliser tous ces beaux paysages. Nous n’avons pas encore trouvé notre rythme, on a l’impression de toujours courir. On n’est plus du tout sur le Fiji time!!! On va devoir être plus organisé et peut être faire une sélection dans ce qu’on veux faire.

On doit aussi vous présenter un nouvel ami , Bobb, on l’a rencontré au jour 2 et on a décidé qu’il ferait le voyage avec nous. Mais ne vous inquiétez pas, Bobb, suivra notre itinéraire, sera toujours prêt à l’heure et il ne ronfle pas, lui!!! Bref il sera chaud et frais à la fois, confortable et bien pratique malgré son embonpoint... Voilà notre ’camping car’, du long de ses 6.5m. Daniel le contrôle assez bien et on a pas de difficulté jusqu’à maintenant avec la conduite à gauche. C’est tellement plus facile avec des lignes sur la chaussée... ( à Bali on avait pas ce luxe d’avoir des lignes.. )090.jpg

15 décembre

On a fait une première rando au Mt Kakepuku, une butte mais on se devait de faire autre chose que du kilométrage, question de se faire la jambe pour les grosses randonnées à venir.

Nous ne pouvions être en NZ sans voir les vers luisants. A Waitomo on a visité les grottes avec stalagmites et stalactites. Les vers luisants au plafond de la grottes sont impressionnants et on croirait être sous la voie lactée.
222.jpg
La ville de Rotorua est aussi très touristique en raison de sa géothermie. La ville nous accueille avec des fumerolles de 5-10 mètres de hauteur, dans un parc municipal, le tout couronné de boues bouillonnantes. Au Mitai Maori Experience, on a été accueillis par une arrivée spectaculaire des guerriers en canoë et ensuite initiés aux chants, danses rituelles, dégustation de hangi (cuit dans le sol) et balade de nuit dans le parc pour clôturer le tout.
231.jpg

Le camping ou nous logions, nous permettait de faire notre propre ‘hot pool’ dans la plage du lac Rotorua, l’eau était tellement chaude qu’il fallait faire un canal pour que l’eau froide du lac rafraichisse notre piscine. ‘Capoté’...
8100_6993.jpg

Par un beau matin ensoleillé, nous avons fait du Zorbing. Descente d’une colline dans une grande bulle de plastique avec de l’eau à l’intérieur.
IMG_8180.jpgIMG_8192.jpgIMG_8208.jpg
Avant de quitter la région de Rotorua, on a fait un arrêt au Wai-o-Tapu, réserve géothermique spectaculaire (beaucoup plus que le Hell’s gate...). Piscine de champagne (pourtour orange), boues pâteuses, eaux de couleur vert lime, geyser, bref c’est impressionnant et très très beau.
100_7053.jpg
100B6912.jpg

La ville de Taupo est très jolie avec son grand lac du même nom, mais surtout la vue qu’elle nous offre des Mt Ruapehu (2797m), Mt Tongariro et Mt Ngauruhoe avec sommet enneigé.
100_7106.jpg

Nous avons fait la fameuse randonnée d’un jour, la plus populaire, le Tongariro Crossing. Balade de 19 km, quand même assez facile car le sentier est très aménagé. Mais il faut tout de même gravir un dénivelé de plus de 750m. Malheureusement le grisaille s’est mise de la partie et a tout bousillé le paysage. Le côté positif de la chose, on a pas eu chaud, mais pas du tout, 10 C.
100_7128.jpgOn a eu une éclaircie au Emerald Lakes, mais pour ce qui est du reste on a pas vu les sommets. Pour des ‘p’tits vieux’ on était pas vraiment courbaturés le lendemain. On a couronné le tout avec un BBQ, côtelettes d’agneau, vin, et salade de fruit au cointreau. Menouuum.
100_7145.jpg

Ensuite direction Mt Taranaki, via la Forgotten World Highway, ça dit ce que ça dit. Route aux paysages variés, gorge, moutons dans le chemin,chemin partiellement en gravier,
100_7227.jpg
mais la récompense au bout du chemin est une vue imprenable sur le Mt Taranaki qui est un cône presque parfait, volcan de 2518m au sommet encore enneigé. Nous avons fait la randonnée du côté ‘ Northern route’ on est pas allés au sommet mais nous y étions presque. On appréhendait la descente dans les cailloux, mais on aurait du faire les derniers 200m car une grande partie de la descente a été très facile et agréable, on a fait du ski bottine pour descendre, ça y allait aux ‘toasts’. C’est notre premier sommet > 2200m.

On commence à être à l’aise pour faire du ‘free camping’.

Bonne Fête à Marie-Claude et Yves pour le 15 décembre et bienvenue à Ninon le 17 décembre.
Fiji_101.jpg

Le blogue prend beaucoup d'énergie et de temps, parce que l'entrée des photos est très ardue et on a pas réussit à mettre des films. Pour le texte ça va, alors on va mettre moins de photos.... désolés. si jamais on résoue le problème on en mettra plus.

Posted by fijinewze 19:43 Archived in New Zealand

Nouvelles de FIJI

30 °C

BULA BULA,
3 décembre
Port_Denarau1.jpg
Bounty_Island.jpg
Coucher_de_soleil.jpg

Nous voilà de retour sur l’Île principale après 6 nuitées sur 4 îles différentes. Nous logions dans des ‘Bure‘, sorte de huttes ‘modernisées’ avec toutes les commodités.
Bure.jpg
Int_rieur_bure.jpgEn début de séjour les journées étaient ensoleillées en matinée avec nuages et pluie par la suite, ce qui nous a laissé le temps de s’acclimater graduellement. Pour les dernières journées nous avons eu droit à un plein soleil.

La bière est bonne selon Daniel et nous vivons au rythme des Fidjien, ils disent ici ‘FIJI TIME’ donc il ne faut pas être trop pressés. Les demandes ne sont pas répondues dans l’heure qui suit.

Pour se rendre sur les îles nous prenons un gros bateau ultra rapide qui fait la navette entre les petites îles. 5 heures pour se rendre à la première destination... On pensait que la mer était agitée, mais non, quelques jours plus tard nous avons vraiment eu droit à une mer agitée...

À l’arrivée sur chaque île nous avions un accueil tout en musique Fidjienne avec parfois un collier de coquillages ou de fleurs avec un jus de fruit. Au départ, ils chantaient une chanson d’au revoir.

Nous avons fait de très belles sorties de ’snorkling’, multitudes de poissons de toutes les couleurs et de toutes les formes. Daniel a vu en serpent de mer ’dadakulaci’ qui est très venimeux mais qui n’est pas dangereux en raison de sa très petite bouche. On a aussi vu des poissons volants. Les coraux sont magnifiques, de toutes les formes et de toutes les couleurs aussi.

Nous avons osé faire une randonnée de 2 heures en plein soleil à plus de 30 degrés, mauvaise idée, une chance que Daniel avait apporté le parapluie pour nous faire un peu d’ombre. On se reprendra en Nouvelle-Zélande pour la randonnée. Thumb.jpgsommet.jpg

Dans un des Resort, ils cultivaient tous leurs fruits et légumes, ananas, bananes, mangues, papayes, tomates, concombre, échalote, laitue, piments etc.. Les fruits sont absolument ‘DÉLICIEUX’ . Nous devons prendre garde ou nous marchons afin d’éviter la chute possible des noix de coco -> conséquences qui pourraient être plutôt handicapantes.Ananas.jpg

Nous avons pratiqué le lancé du ‘javelot’ et j’ai fais le meilleur tire chez les femmes ce qui m’a valu un ‘free drink’.
Lancer_du_javelot.jpg

Sur l’Île de Naviti, nos yeux étaient tous grands ouverts, devinez quoi? Des milliers de chauves-souris géantes, à notre avis d’au moins 60 cm d’envergure mais 120 cm selon les Fidjiens. De 16h30 à la tombée de la nuit c’était un vrai spectacle de les voir passer au dessus de nos têtes.

Nous sommes allés à un village d’environ 500 habitants, leurs demeures sont faites de blocs de béton avec toitures en ‘tôle’, trottoirs de béton pour éviter la boue lors des pluies. Nous y avons vu un fauteuil-roulant ‘revampé’ avis à Guy Côté. Lyne n’a pu s’empêcher de penser au travail le temps d’une photo.

Fauteuil_roulant.jpg

Lors de notre arrivée sur l’île de Waya, on a eu une cérémonie de KAVA, breuvage local. Poudre faite des racines de ‘Pepper plant’, qui semble-t-il serait un narcotique. Le seul effet que nous ayons ressenti était un picotement au niveau des lèvres et de la langue, pas d’autres effets, zut alors !!! Le cérémonial est important, nous sommes assis sur un grand tapis fait de feuilles de palmiers, on doit se nommer et dire d’où on vient. Le chef met la poudre dans un sac de tissu. L’eau est mise dans un grand bol en bois. Ensuite il trempe le sac dans la l’eau, le tord et répète le manège plusieurs fois pour aboutir à une potion d’allure ‘boueuse’ Daniel dirait plutôt du ‘jus de bas après une longue rando’...Avant de recevoir le Kava on claque des mains une fois on dit BULA et on avale le plus rapidement possible, ensuite on claque des mains 3 fois et ainsi de suite. Le goût pas vraiment agréable est plutôt ‘crayeux’. On a eu droit à 2 cérémonies de KAVA.
Kava_c_r_monie.jpg

Les îles étant volcaniques, la géologue en Lyne y a vu de magnifiques ‘pillow lava’. Un petit clin d’œil aux amis géologues.

Pillow_lava.jpg

Non, non nous n’étions pas sous l’effet du KAVA quand on a vu des coquillages bouger sur la plage. Ce sont de petits crabes qui empruntent des coquilles et s’en font des carapaces pour se protéger. Alors oui, les coquillages marchent sur la plage. Sans_titre.jpgNous avons aussi droit à la panoplie des plus complètes d’insectes et autres bibittes. Milles pattes, cricket, papillons, coquerelles, barbeau, guêpes, gecko, fourmis, salamandre, lézard etc...

Farniante.jpg

Down under la lune n'est pas dans le même sens et il y a deux étoiles très brillantes dont on trouvera certainement les noms
_toile_et_lune.jpg

Voilà le récit de notre séjour à FIJI, nous prenons l’avion pour Auckland.
Il y a des décorations et de la musique de Noël partout....

Bonne Fête en retard à Jessika. 20 ans ça se fête en grand!!!

Ninon on te souhaite un bon séjour en Australie et on se rejoint le 17 décembre à Wellington.

Posted by fijinewze 01:58 Archived in Fiji

Nous sommes arrives, mais fatigues

30 °C

Bula, tout le monde, nous avons fait un bon voyage sans pepin. Il n'y a pas d'accent car nous utilisons un ordinateur local pour le moment.
Nous sommes arrives a 05h05 et a 09h00 nous marchions sur la plage de sable plutot foncee en raison de son origine volcanique. L'eau est aussi chaude que l'air, soit au-dessus de 30 degres C. En apres midi un orage c'est pointe. Le decalage horaire nous affecte, on ne rajeunit pas.....On a fait un petit somme en apres-midi. Demain matin nous partirons pour les iles, donc vous serez probablement sans nouvelles jusqu'au 1 ou 2 decembre. La prochaine fois on y joindra des photos. Les fijiens sont tres sympathiques et nous on pratique notre fijien...

Nisa moce ( aurevoir)

Posted by fijinewze 01:04 Archived in Fiji

Notre blogue sera en fonction à partir du 22 novembre

Bienvenue à tous

-17 °C

qc.jpg 2plaine_qu_bec.jpg

Daniel et moi planifions ce voyage depuis plus d'un an. Nous voilà enfin prêts pour le grand départ. Le blogue sera bonifié aussi souvent que possible. Les nouvelles de Fiji seront probablement en retard vu le manque d'infrastrutures d'internet sur les îles. En Nouvelle Zélande nous serons plus assidus. Ninon se joindra à nous du 17 décembre au 17 janvier.

Lyne et Daniel
de Sherbrooke, QC, Canada

Posted by fijinewze 17:33

Information sur les destinations

-17 °C

FIJI
fiji.gif
Fiji-Map3.jpg

• Les FIGJI se composent de 322 îles, dont un tiers sont habitées.
VITI LEVU et VANUA LEVU sont les deux plus importantes îles.
• La capitale: SUVA
• Les îles sont montagneuses, avec des sommets jusqu'à 1324 m.
• Population: >850,000 habitants
• Langue officielle: anglais,
• Langues ethniques: Fidjien et l'hindî
• Économie de Fidji: forêts, minerais, poissons, sucre, tourisme
• Devise : dollar fidjien
• Religion : Methodiste, Hindouisme, Musulman, Sikh

NOUVELLE ZÉLANDE
newzealand.gif
new-zealand-map2.jpg

Nouvelle-Zélande: pays du long nuage blanc

• La Nouvelle-Zélande est constituée de deux îles principales (île du Nord et île du Sud) et de nombreuses îles beaucoup plus petites.
• Située à environ 2000 km de l'Australie et séparée par la mer de Tasman
• Population: majoritairement européenne, les Maori forment la minorité la plus nombreuse 14.6%
• Religion: Christianisme, hindouisme, bouddhisme et l'islam.
• Agriculture: produits laitiers> viande>bois>fruits> pêche
• 4 millions de vaches laitières
• >50 millions de moutons
• Sport national: rugby (All Blacks)
• Île du Nord: marquée par le volcanisme et activité géothermique. Mont Ruapehu (2797m)
• Île du Sud (la plus grande) avec son plus haut sommet à 3764 m soit le mont Cook
• La capitale: Wellington
• Plus grande ville : Auckland
• Population: 4 200 000 habitants
• Langues officielles: Anglais, Maori
• Superficie totale: 268 680 km2
• Devise: dollar néo-zélandais
• 1050-1300 arrivée des Maori
• 1642 arrivée des Européens
• Ancienne colonie britanique en 1907
• Complètement indépendante depuis 1947

Posted by fijinewze 21:08

(Entries 1 - 13 of 13) Page [1]